Mes textes,  Roman

EXTRAIT-CHADASH

Prologue

Quand celui qui a juré de vous aimer et de vous protéger, est encore celui qui vous arrache votre dignité de femme, cela vous brise de l’intérieur.

Recroquevillée sur elle-même, Kehila gisait à même le sol, le visage figé par la souffrance et l’inquiétude. Le poids du regret lui ployait les épaules. Le corps endoloris, les yeux remplis de larmes, elle venait encore de se faire rudoyer par son époux. Un léger tremblement parcourut son corps.

Elle porta instinctivement la main sur son ventre. Aucun frémissement ne se fit entendre en son sein. 

Elle se pinça les lèvres pour étouffer le sanglot qui menaçait jaillir de sa gorge. 

Un silence régnait dans la pièce. Pas de ces silences légers et doux qui vous caressent tel une plume et vous laisse confortable. Mais, un silence pesant, chargé de mots hostiles. 

Ces petits mots qui vous disent tout. Ces mots qui n’ont point de voix, mais dont l’écho silencieux vous transperce tel une lame. Ces mots qui vous rappellent un mauvais choix, une mauvaise décision, une mort imminente sans issue de secours. 

Peu de temps après, elle traîna lentement son corps frêle jusqu’à la salle de bain. Le peu de tissus qui avait échappé aux coups de son époux rejoignit le sol. D’énormes bleus lui parsemaient le corps. D’une main tremblante elle ouvrit le pommeau d’eau. Le jet qui en jaillit embrassa les larmes qu’elle s’était longtemps retenue de couler …

Je partage !

Laisser un commentaire