Débuter l’écriture de son roman : 10 prérequis

Écrire un roman est un bel accomplissement surtout lorsqu’on est un auteur débutant. Cependant, c’est un accomplissement qui mal amorcé pourrait ne pas aboutir à la production du chef-d’œuvre littéraire que vous rêvez de tenir entre vos mains.

De plus en plus d’auteurs débutants se demandent comment s’assurer de bien entamer leur projet romanesque ? Par quoi commencer ? Dans cet article, je vous cite 10 prérequis qui pour moi sont des essentiels qui vous permettront d’entamer votre projet romanesque en toute sérénité.

1- Questionnez vos motivations

Il y a tout un tas de raisons pour lesquelles les auteurs désirent écrire un roman, mais très peu prennent la peine de se questionner dessus. Vous souhaitez écrire un roman : est-ce pour vos parents ? Pour impressionner vos amis et montrez que vous êtes aussi capable d’en écrire un ? Est-ce pour le simple plaisir d’avoir le qualificatif de romancier ? Est-ce par ennui ? Pour vous faire de l’argent ?

Questionner le désir de votre projet romanesque, vous permettra de cerner si vos motivations sont assez profondes et viables.

Assurez-vous de bien entreprendre cette immense tâche avec des motivations qui résisteront à l’épreuve du temps.

conf l’article sur les types de motivations https://plume-royale.com/ecrire-son-roman-deux-types-de-motivations/

2- Évaluer la profondeur de ce que vous avez à raconter

S’il est une chose d’écrire un roman, il en est une autre d’avoir une idée qui puisse soutenir une telle œuvre sur la longueur. 

Toute histoire n’est pas toujours bonne à raconter. Toute idée ne mérite pas d’être explorée et tout sujet ne vaut guère que l’on s’y attarde. Faute d’avoir évalué à sa juste valeur l’idée mère de leur projet livresque bon nombre d’auteurs débutants peine à aller jusqu’au bout de leur œuvre.

Avant d’aller plus loin dans votre projet romanesque, évaluer si ce que vous avez à raconter vaut vraiment la peine d’être raconté.

3- Ayez une définition claire du roman aussi bien sur le plan littéraire qu’éditorial

Ce point pourrait de prime abord sembler sans importance, mais il ne l’est pas. Certains débutants ne vous donneront pas toujours une définition claire et juste du roman. C’est un point sur lequel beaucoup ne s’attardent pas se reposant sur la vague idée qu’ils se font de celui-ci.

Ne vous contentez pas d’avoir une vague connaissance du roman, creusez en profondeur aussi bien sur le plan littéraire qu’éditorial ça vous évitera bien de déconvenues.

4- Ayez connaissance des différentes formes que peut prendre un roman

La diversité des genres romanesques qui peuplent les étagères de nos librairies nous montre bien que le roman, depuis le Moyen Âge à la Renaissance et de la Renaissance jusqu’à nos jours n’a cessé de se reformer.

Faire une liste des différentes formes que peut prendre le roman vous aidera à mieux préciser celle qui vous intéresse.

5- Identifiez le type de roman que vous aimez lire

En général, on est plus inspiré et plus enthousiaste quand il s’agit d’écrire ce que l’on aime lire et on l’est moins quand nous devons écrire pour le plaisir des autres.

Identifier le type de romans que vous aimez lire vous permet de vous faire une idée précise sur ce que vous souhaitez écrire.

6- Identifiez le type de roman que vous souhaitez écrire 

Si écrire un roman est loin d’être une partie de plaisir, cela ne doit pas pour autant devenir une torture.

Pour un début, engagez-vous à écrire le type de roman qui vous inspire et vous donne du plaisir en d’autres termes, ce que vous aimez lire.

7- Prenez connaissance des sous-genres que comporte le genre romanesque que vous désirez écrire

Le roman d’amour, historique, policier, fantastique, etc. sont des genres qui couvrent divers sous-genres. Si vous souhaitez écrire une romance, il est important de répertorier les sous-genres de la romance afin de bien déterminer celui qui vous intéresse.

8- Déterminez la structure narrative du genre romanesque que vous désirez écrire 

Une fois le type de roman choisi, étudiez la structure narrative de celui-ci. À noter qu’un roman sentimental ne s’écrit pas comme un roman policier ou historique. 

9- Choisissez votre type de narrateur

Le narrateur est l’entité par laquelle passe l’auteur afin de raconter son histoire. Il en existe deux : le narrateur externe et le narrateur interne. Choisissez votre narrateur et étudiez les règles qui l’accompagnent afin d’éviter les incohérences dans votre récit ou la confusion entre point de vue et narrateur.

10- Choisissez un point de vue 

Le point de vue est le moyen de perception par lequel le narrateur rapporte le récit. Si vous avez choisi le narrateur interne, la question ne se pose pas, le moyen de perception sera le protagoniste principal. Si vous choisissez le narrateur externe, vous aurez le choix entre divers moyens de perceptions.

Choisissez le point de vue qui convient le mieux à votre histoire et étudiez ensuite ses règles, ses avantages et ses inconvénients.

J’espère que ces 10 prérequis vous aideront à démarrer votre projet romanesque sur de bonnes bases.

Facebook
WhatsApp
Twitter
Email
Print

1 réflexion sur “Débuter l’écriture de son roman : 10 prérequis”

Laisser un commentaire

GUIDES PRATIQUES

Soyez le premier à être informé de la publication de nos derniers guides

%d blogueurs aiment cette page :